Ecosse Day#2 : Forvie & Troup Head

Ecosse Day#2 : Forvie & Troup Head

2018-06-15T12:47:09+00:00 15 juin 2018|

Mardi 22 mai. Réveil autour de 5h30 avec un temps que certains diraient écossais ! Brouillard, fine pluie, vent… Le soleil est déjà levé depuis une bonne heure, mais aucune lumière ne perce… 🙁

Mais pas le temps de se morfondre..! A peine réveillé, l’un des deux chevreuils vus la veille au soir fait une apparition juste en face de la voiture, de l’autre côté du petit vallon. On voit bien sur la photo ci-dessous le pelage en transition : la tête bien rousse du pelage d’été, et le corps encore terne du pelage d’hiver.

Chevreuil - RSPB Fowlsheugh, Ecosse

Pelage en transition chez le chevreuil

A défaut de lumière pour les oiseaux, je me dirige vers l’entrée de la réserve pour immortaliser le paysage, notamment la superbe cascade de Crawton. Pas simple, entre le vent qui fait bouger le trépied et la pluie qui mouille l’objectif… Après de nombreux essais infructueux pour trouver les bons réglages, j’arrive enfin à ce que je veux :

Cascade de Crawton - Stonehaven, Ecosse

Cascade de Crawton (pose : 59s)

Phare de Tod Head - Montrose, Ecosse

Phare de Tod Head à Montrose (pose : 20s)

Une petite éclaircie me donne la chance de saisir un Grand Labbe au large dans une jolie lumière. Une espèce peu fréquente (c’est mon premier !) puisqu’elle vit au large presque toute l’année (pélagique).

Grand Labbe - RSPB Fowlsheugh, Ecosse

Grand Labbe

Après cette belle observation, retour à la voiture pour mes objectifs du jour : la réserve nationale de Forvie à Newburgh pour les Phoques, puis la réserve RSPB de Troup Head à Banff pour les Fous de Bassan.

Forvie abrite des dunes de sable fin parmi les plus grandes du Royaume-Uni, qui font partie de l’estuaire de la rivière Ythan : un refuge idéal pour de nombreux oiseaux de passage, et pour les Phoques gris (et quelques Phoques communs) qui viennent s’y prélasser.

J’arrive en milieu de matinée sur le parking de la réserve, situé entre deux trous du golf de Newburgh… il y a toujours un golf pas loin en Ecosse ! 😀 Après avoir traversé la dune, l’estuaire s’ouvre avec de nombreux oiseaux.

Les Huitriers Pies mangent dans les vasières, un grand groupe d’Eiders à duvet se promène en bordure de plage, et quelques Sternes naines volettent au-dessus de l’eau à la recherche de nourriture. La plupart des Phoques gris sont tranquillement installés sur l’autre rive : à vue de nez il doit y en avoir une bonne centaine qui se prélassent !

Eider à duvet - Réserve de Forvie, Newburgh, Ecosse

Eider à duvet mâle

Sterne naine - Réserve de Forvie, Newburgh, Ecosse

Sterne naine

Combat de phoques gris et Eiders à duvet - Réserve de Forvie, Newburgh, Ecosse

Combat de phoques gris et femelles Eiders à duvet au 1er plan

Phoque gris - Réserve de Forvie, Newburgh, Ecosse

Phoque gris (Huîtriers Pie en arrière-plan)

Quelques-uns nagent de mon côté de l’estuaire à une cinquantaine de mètres en m’observant régulièrement, mais impossible de les approcher : au moindre mouvement, ils plongent et s’éloignent au large. Je décide donc de m’allonger au bord de l’eau, en espérant qu’ils viennent à moi. Et je n’ai pas longtemps à attendre ! 🙂

N’étant plus une menace, la curiosité prend le dessus : coup sur coup, deux individus s’approchent petit à petit jusqu’à sortir de l’eau juste devant moi, à moins de 2 mètres ! 😮 Un tête à tête de plusieurs minutes… Je prends quelques photos, mais je pose rapidement mon appareil pour profiter de ce moment magique !

Phoque gris - Réserve de Forvie, Newburgh, Ecosse

Curiosity – Portrait du phoque gris

Après cette superbe rencontre je commence à être bien trempé, il est donc temps de retourner à la voiture pour sécher un peu ! 🙂

C’est parti pour une nouvelle heure de route vers le Nord en direction de la petite ville côtière de Banff. La réserve RSPB de Troup Head abrite la seule colonie non insulaire de Fous de Bassan en Ecosse, avec plus de 2 000 couples. Loin des 150 000 individus de Bass Rock, mais les conditions d’observation sont complètement différentes !

Le lieu est encore plus perdu que Fowlsheugh, impossible à trouver par hasard ! A partir de Banff la route traverse d’abord les champs de moutons et d’agneaux qui gambadent, puis une ferme (vraiment au milieu, dans la cour entre les granges et les tracteurs !), pour finir en petit chemin de terre..! 🙂

Un peu en retrait de la côte, le cadre est superbe : le début du sentier est entouré de troupeaux de vaches et de moutons, de champs cultivés et de fleurs sauvages (dont beaucoup d’ajoncs). De nombreux oiseaux s’agitent dans la végétation : Pipits maritimes, Alouettes des champs, Bruants jaunes

Ton sur ton - Bruant jaune dans les ajoncs - RSPB Troup Head, Banff, Ecosse

Ton sur ton – Bruant jaune dans les ajoncs

Alouette des champs - RSPB Troup Head, Banff, Ecosse

Alouette des champs

Sur la côte l’environnement ressemble beaucoup à Fowlsheugh. Eux aussi en période de nidification, les Fous de Bassan sont un peu plus farouches que les pingouins de la veille mais peuvent quand même être vus de près au sommet des falaises :

Portrait de Fou de Bassan - RSPB Troup Head, Ecosse

Portrait de Fou de Bassan

Atterrissage dans les fleurs - Fou de Bassan - RSPB Troup Head, Ecosse

Atterrissage dans les fleurs

Fou de Bassan en vol devant les falaises - RSPB Troup Head, Ecosse

En vol devant les falaises

Alors que je suis installé dans l’herbe, un homme se dirige vers moi en engage la conversation avec un accent écossais très prononcé 😀 Je finis par comprendre qu’il a vu un Macareux moine au milieu des falaises à 200 mètres de là, et qu’il m’invite à le suivre pour me montrer ! Malheureusement nous ne le retrouverons pas… Mais ça reste une scène que j’ai du mal à imaginer en France, où beaucoup n’auraient rien dit pour être les seuls à le voir !

C’est aussi l’occasion de rencontrer sur place deux jeunes français, dont le talentueux photographe Guillaume François (voir son site ici : http://www.guillaumefrancois.fr/). Coïncidence, ils étaient aussi à Fowlsheugh la veille et ont dormi à quelques mètres de moi ! 🙂 Je continue ensuite mes observations, avec quelques photos et surtout des idées pour le lendemain matin.

Couple de Fous de Bassan - RSPB Troup Head, Ecosse

Portrait de Fou de Bassan

L’heure est déjà avancée :  il est temps de retourner à la voiture pour un aller-retour à Banff afin de trouver de quoi manger, avant de revenir sur le parking de Troup Head pour passer la soirée et poser ma tente au pied des vaches 🙂 Une journée bien remplie ! 

Mon campement à Troup Head (Photo téléphone)

2 Comments

  1. Miss Calamar 15 juin 2018 à 12 h 54 min - Répondre

    Encore de jolies photos et de belles anecdotes !

  2. Catherine P. 15 juin 2018 à 15 h 48 min - Répondre

    Superbe commentaire , tout est très bien décrit et les photos qui l’accompagnent sont très belles. La maman du phoque n’a pas eu la sottise de lui apprendre que…la curiosité est un vilain défaut!!!
    Vivement la suite.
    gros bisous

Laisser un commentaire